La South Mediterranean University (SMU), dont le campus se situe aux Berges du Lac 2 à Tunis, vient de clôturer la deuxième édition de son « SMU Incubator » et a procédé à l’intégration de 10 nouvelles startups à l’issue d’un parcours de sélection et de formation qui aura duré 5 mois.

A la différence de la première cohorte, celle de l’année 2021/2022 s’est ouverte sur son environnement extérieur en intégrant des startups lancées non seulement par des étudiants, diplômés ou Alumni de la MSB/MedTech, mais aussi des externes dans une proportion de 60/40 comprenant également des séniors.Une première sélection a concerné 70 projets pour désigner une vingtaine de startups qui ont bénéficié de trois jours de boot campavec, à la clé, une matinée de pitch session où se sont distinguées 12 startups.

La sélection a été opérée sur la base de différents critères allant de la nature de l’idée et du projet, le potentiel de développement, l’avancée du projet, son positionnement sur le marché, le profil et la rigueur des candidats porteurs du projet et leurs parcours.

« Nous sommes favorables aux initiatives venant de toutes les régions de la Tunisie mais aussi à l’égalité des genres et notamment la présence de l’entreprenariat féminin » souligne à ce propos Hela Chaari, directrice du Centre de Carrière et des Alumni de la SMU et Head du « SMU Incubator ».

La formation prodiguée a eu pour objectif de soutenir les jeunes pousses de sorte à leur permettre de fonctionner et d’être performantes sur le marché, quel que soit leur secteur d’activité. Elles ont, à ce titre, été accompagnées par des experts de divers horizons pour la mise en place d’un Business Plan et de Sales Process.

Les 10 startups sélectionnées seront mises en rapport avec des investisseurs et des mentors afin deles soutenir et les accompagner sur le marché.

« Nous avons également des partenaires issus d’autres incubateurs et c’est une richesse pour nous tous d’échanger car cela apporte de la plus-value et augmente la chance des startups de réussir et d’aboutir » ajoute encore Hela Chaari.

Suite au succès de cette deuxième cohorte, la SMU va poursuivre la démarche avec le lancement d’une 3e cohorte qui sera précédée par un appel à candidatures pour sélectionner les futurs aspirants à son SMU Incubator.