Paris, France - April 27, 2012: Waiter serving food in Cafe Le Bonaparte at Place Saint-Germain-des-Prés.

Confrontée à une pénurie de main d’œuvre sans précédent, l’hôtellerie-restauration française s’est tournée vers la Tunisie. L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie vient de signer, une convention qui va faciliter le départ en France de 12000 travailleurs saisonniers tunisiens durant les trois prochaines années.

L’objectif immédiat est d’attirer 4000 professionnels du secteur pour assurer des postes notamment de serveurs ou dans l’hébergement.

Pour l’hôtellerie-restauration françaises, ces recrutements vont combler le manque de main-d’œuvre dans un pays qui n’ouvre ses portes qu’à ceux dont il a besoin..

Mais cette vague de départs vers la France va amplifier la crise de la pénurie de main d’œuvre spécialisé en Tunisie. Les employés Tunisiens lassés par les conditions de travail dans le secteur du tourisme à cause de sa saisonnalité, des petits salaires, ou encore de ses horaires décalés seront encouragés encore plus à quitter le secteur et le pays