Kamel Rjaibi, directeur général des études économiques du Groupement interprofessionnel des viandes rouges et du lait, a fait savoir que les prix des moutons de l’Aïd augmenteront de 10% par rapport aux prix de l’année dernière et ce, à cause de la hausse du coût de production.

Rjaibi, a précisé que cette augmentation s’explique par la hausse des prix des fourrages, en dépit de la décision du ministère du commerce relative au gel des prix des fourrages.

Il a assuré que les prix vont légèrement augmenter et ce, contrairement aux fausses informations relayées par les réseaux sociaux et les médias. Des prix exorbitants et irréels qui peuvent décourager le citoyen à acheter le mouton de l’Aïd.