festival bizerte

La 39e édition du Festival international de Bizerte a démarré hier soir, Lundi 18 Juillet 2022, avec des tonalités du patrimoine bizertin et du soufisme dans une soirée intitulée  » Baba Saloma  » au Théâtre d’été de Bizerte, en présence du gouverneur de Bizerte, du délégué régional de la culture, ainsi que de plusieurs représentants des autorités régionales et locales.

La soirée d’ouverture a vu une présence intense de milliers de festivaliers qui attendaient cette date avec impatience, après l’arrêt du festival l’an dernier en raison des répercussions de la pandémie de Corona. Les fans de l’art bizertin authentique, ont suivi les performances traditionnelles cohérentes entre originalité et modernité, parole, mélodie et distribution, où les rythmes de l’ouest, les instruments arabes, les rythmes de la danse contemporaine et les chants de soufisme ont été mélangés. Plus que 90 artistes de différentes tranches d’âge (chanteurs, des musiciens, des danseurs…) ont participé à ce spectacle.

Les élèves de l’Institut public de musique et de danse de Bizerte ont également meubler les performances. Malgré les difficultés financières, le comité du festival a réussi à préserver la tradition annuelle qui est d’honorer l’art de Bizerte et de présenter les compétences créatives de la région, en plus d’établir une culture de gratitude à l’artiste Bizertin de différentes générations, y compris à l’artiste et au défunt maestro  » Slim Baccouche  » Le comité du festival a choisi de rendre hommage à la famille du défunt de la région avant le spectacle d’ouverture,  » Abdelhafidh Ben Aissa « , considéré comme le père des projets culturels dans la ville de Bizerte et a annonçé que l’espace du théâtre d’été portera son nom. À cette occasion, un documentaire a été présenté comprenant une présentation du parcours du défunt et de ses contributions les plus importantes aux niveaux local et national.

Avant le début du spectacle, à l’invitation du directeur du festival, une minute de silence a été tenue en honneur du martyr de la défense nationale militaire qui a succombé hier soir, suite à un échange de tirs alors qu’il accomplissait son devoir pour protéger et sécuriser le territoire national, dans une opération visant à affronter 6 voitures de contrebande en provenance d’un des pays voisins de la région. Cette minute de silence a été accompagnée par l’hymne national en reconnaissance des héros de la Tunisie.

Malek Chouchi