Madame Tang Yu a été nommée en septembre PDG de la société NetDragon Websoft, leader chinois des jeux vidéo et des services d’éducation en ligne dont le siège se situe dans la province de Fujian (en face de Taïwan). Rien de plus banal, sauf que cette «femme», dont dépendent désormais les 6000 employés de la multinationale chinoise, est un robot.

Omniprésents dans les ateliers d’usine, les robots n’avaient jamais eu accès à la salle du conseil d’administration. La nouvelle présidente ne touchera aucun salaire ni stock-option, est-il précisé. En revanche, elle sera disponible 24 heures sur 24 chaque jour de l’année, et elle bénéficiera d’une formation continue l’aidant à enrichir ses compétences