La marche organisée pour commérer l’assassinat du dirigeant de gauche Chokri Belaïd et pour exiger la vérité sur les circonstances de sa mort a enregistré un nouvel épisode de violences contre un politique.

En effet, le président du parti Afek Tounes Fadhel Abdelkefi qui se trouvait sur les lieux, a été sauvagement agressé par des manifestants furieux.

 Chahuté, insulté Fadhel Abdelkefi a quitté les lieux sous escorte.

 Les prises de position se multiplient après cette lâche agression.