L’Instance nationale de protection des données personnelles a annoncé, sur sa page Facebook, avoir saisi le ministère public auprès du Tribunal de première instance de Tunis contre le service de mobilité partagée Bolt.

L’INPDP a demandé au procureur de la République de prendre les mesures légales nécessaires pour prouver des infractions commises par cette société en Tunisie, en ce qui concerne la confidentialité des données privées de ses clients.

L’instance a souligné, dans son communiqué, qu’elle a contacté l’avocat de Bolt sur le sujet depuis le 15 juillet 2022 et que ce dernier s’est engagé à régulariser la situation légale de la société dans les plus brefs délais mais depuis, aucune action concrète n’a été opérée.

Cette plainte intervient après que le site Al Qatiba ait publié une enquête sur le service Bolt en Tunisie qui a mis en avant de nombreuses infractions commises par cette société, dont l’envoi des données personnelles de ses clients vers Tel-Aviv.