La Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (Conect), en collaboration avec ses partenaires, a organisé le 26 octobre 2022, sa 8ème conférence nationale sur la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE). Thème retenu: « La responsabilité sociétale de l’entreprise, levier de l’économie circulaire et de l’investissement durable« .

L’objectif de cette 8ème édition a été d’ouvrir le débat sur les perspectives collectives, locales et régionales pouvant favoriser une intégration des préoccupations des différents acteurs territoriaux. Mais aussi de faire converger leurs actions en faveur de la préservation de l’environnement, la promotion et le soutien de l’entrepreneuriat vert et circulaire.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités et leurs relations avec les parties prenantes (acteurs internes, externes, directs et indirects de l’entreprise). En gros, la RSE se définit comme la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

Souvent évoquée comme un modèle d’intégration permettant de combiner les objectifs de développement économique, social et environnemental, la RSE a pour préoccupation d’installer au sein de l’entreprise une relation durable entre les parties prenantes afin d’avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable, comme l’a rappelé M. Tarak Chérif, Président de la CONECT lors de son mot de bienvenue à l’ouverture des travaux.

Ainsi, dans le cadre du projet Cluster4Green, mis en œuvre par le programme ENI CBC MED et avec l’appui de l’UE, le département RSE de la CONECT a l’opportunité de réaliser un programme de soutien à l’investissement durable afin de promouvoir des projets d’investissement responsables, de créer des opportunités économiques par la promotion de l’économie circulaire. Mais aussi de voir comment les institutions de l’État, les associations et les ONG ainsi que les entreprises privées abordent les questions de «l’écologisation».

Par souci de soutenir la mise en œuvre des actions de promotion des investissements durables aux niveaux national et international, Cluster4Green cherche ainsi à identifier et à développer les synergies existantes entre ces acteurs, afin de créer une alliance pour l’investissement durable basée sur des partenariats divers et variés.

Ouvrir le débat sur le concept d’économie circulaire

Cette conférence a été aussi l’occasion d’ouvrir le débat sur le concept d’économie circulaire/verte. Lequel désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources et en tenant compte de l’impact social et économique de l’entreprise. Il s’agit, en filigrane, de rompre avec le modèle de l’économie linéaire pour un modèle durable.

Une chose est sûre, aujourd’hui,  le lien évident entre RSE et économie verte est tel qu’on ne peut parler de politique RSE d’une entreprise sans tenir compte du mode opératoire de cette dernière qui s’inscrit dans un processus de développement durable.

Cette 8ème conférence a porté sur deux panels. Dans un premier panel intitulé « La RSE et l’économie verte et circulaire, au profit du développement durable« , ont été évoqués, entre autres, la question du label RSE, son impact sur les parties prenantes,  les exigences des institutions financières en matière de responsabilité et d’impact des entreprises dans la prise de décision de financement.

Dans un second panel intitulé « Cluster4Green national sustainable investment frameworks: comment structurer l’appui aux entreprises responsables en Tunisie et en Méditerranée ? », les experts se sont penchés sur le rôle des acteurs financiers face aux enjeux de mobilisation des entreprises. Tandis que des experts en changements climatiques nous ont expliqué comment les enjeux climatiques doivent être intégrés dans les cadres et dispositifs d’appui aux entreprises responsables.