Samira Sifi, la sœur de Sami Sifi, l’homme qui se serait auto-immolé, hier à l’intérieur du siège d’Ennahdha, a démenti, ce vendredi, sur les ondes d’Ifm, toutes les déclarations faites par le parti et en particuliers Rached Ghannouchi à propos de son frère et de son prétendu suicide.

Elle a assuré que son frère n’était pas allé au siège d’Ennahdha pou s’y suicider, mais qu’il a été a piégé par quelqu’un qui l’a appelé au téléphone pour l’y inviter à rencontrer Rached Ghannouchi. Elle a ajouté que le piège a été très bien organisé pour attirer son frère et maquiller ce qui s’est passé en suicide.

Amira Sifi a ajouté que son frère n’était ni démuni, ni marginalisé, et qu’il ne cherchait pas à obtenir des dédommagements. Mais qu’il a travaillé pendant quelques mois au siège du parti comme agent d’accueil, avant d’arrêter de son propre chef.

Elle a assuré que la famille a porté plainte contre le mouvement d’Ennahdha pour avoir tué Sami Sifi !