Le président en exercice, Kaïs Saïed, caracole toujours en tête en termes de côte de confiance.

Selon le baromètre politique Sigma Conseil/ Le Maghreb, paru dans l’édition de ce mardi 26 avril du journal arabophone, Kaïs Saïed recueille 64 % d’opinions favorables, suivi par la cheffe du gouvernement, Nejla Bouden (28 %), la présidente du parti destourien libre, Abir Moussi (19 %), l’ex-ministre de la Santé, Abdellatif Mekki (18 %), et l’ex-dirigeant d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou (17 %).

Parmi les personnalités auxquelles les Tunisiens ne font pas confiance, le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi vient en tête avec (89 %), le dirigeant d’Ennahdha, Ali Laâridh (78 %), le président de Qalb Tounes, Nabil Karoui (78 %), l’ancien chef du gouvernement, Youssef Chahed (76 %), et le chef de la coalition de la dignité, Seïfeddine Makhlouf (74 %).

Par ailleurs, 56 % des personnes interrogées considèrent que la Tunisie avancent sur la mauvaise voie.

Les Tunisiens ne sont pas, en majorité, satisfaits de la manière dont le pays est géré, soit 61 %.

L’amélioration du pouvoir d’achat, la lutte contre la pauvreté et le chômage sont parmi les principales priorités des Tunisiens.