pas d'élections dans trois mois

Le président de la République, Kais Saied, a exprimé son étonnement des appels à l’organisation des élections législatives dans les trois prochains, suite à son annonce, mardi, de la dissolution de l’Assemblée des représentants du peuple.

Il a déclaré devant la cheffe du gouvernement et du ministre des technologies des communications : « je ne sais d’où ils ont ramené cette « fatwa » que les « élections doivent se dérouler conformément l’article 89 et qui est celui qui s’est autoproclamé grand Mufti de la Tunisie en matière de droit constitutionnel ». Il a jouté «   nous avons parlé de l’Etat, de sa continuité et de son indépendance qui ne reposent pas sur les élections ».