L’unité de communication au Tribunal de première instance de Tunis a affirmé que le pôle judiciaire financier a placé en garde à vue l’ancien ministre l’Agriculture Samir Taïeb, un conseiller de son cabinet chargé de la bonne gouvernance, des directeurs au ministère de l’Agriculture, le président de la commission des offres et deux membres de cette commission ainsi qu’un gérant d’une société bénéficiaire d’un marché.

Le parquet du pôle économique et financier s’est chargé de l’instruction pour des soupçons d’infractions concernant l’octroi des marchés publics et de blanchiment d’argent dans le cadre d’appel d’offres relatif à des achats de matériel informatique d’une valeur de plus de 800 mille dinars.

Il est à préciser que cette arrestation de l’ancien ministre de l’agriculture n’a rien à voir avec l’affaire d’importation de blé périmé dans laquelle son nom a été évoqué à plusieurs reprises.