Sous le haut patronage de madame la Cheffe du Gouvernement, Mme Najla
Bouden-Romdhane, Mme. Leila Chikhaoui-Mahdaoui, ministre de
l’Environnement, a inauguré le mercredi 10 août 2022 au siège du ministère de
l’environnement une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé
officiellement le lancement de l’initiative nationale de sensibilisation
environnementale « Clean up Month ».
Cette initiative est fondée sur l’incitation et le bénévolat et vise à amener les
participants, de manière ludique et solidaire, à collecter les déchets en plastique
et autres déchets légers dispersés qui échappent aux circuits officiels partout
dans le pays, notamment ceux accrochés aux arbres, arbustes et buissons le long
des routes et autoroutes, dénaturant nos villes, nos paysages et nos campagnes.
Elle vise également à mettre en synergie les efforts de tous les intervenants, en
coordination avec tous les ministères, institutions publiques, associations,
entreprises et secteurs concernés.
Cette opération de grande envergure a été minutieusement préparée par le
Ministère de l’Environnement, en collaboration avec le ministère de l’Intérieur et
le ministère des technologies de l’information, ainsi qu’avec les gouvernorats, les
communes et la société civile. La logistique nécessaire pour assurer la réussite de
ce projet a été mobilisée afin de permettre aux participants d’intervenir en toute
sécurité.
La conférence de presse a été organisée au profit des journalistes de tous
horizons, en présence du ministre du Tourisme, M. Mohamed Moez Belhassine,
ministre du Transport, M. Rabie Majidi, ministre de l’Enseignement Supérieur et
de la Recherche Scientifique, M. Moncef Boukthir, ministre de la Santé, M. Ali
Mrabet, et ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche;
M. Mahmoud Ilyes Hamza, ainsi que de divers représentants d’organisations et
d’associations actives dans le domaine de l’environnement et du bénévolat.
La ministre de l’Environnement a commencé par évoquer les grands chantiers du
ministère de l’environnement, aussi bien les enjeux à court terme et la gestion
quotidienne que l’élaboration de stratégies à moyen et long terme dans tous les
domaines d’intervention du ministère, qui sont horizontaux et touchent tous les
secteurs : changements climatiques, économie circulaire, transition écologique
et énergétique, développement durable, gestion rationnelle des ressources
naturelles …

Elle a également signalé que de nombreux aspects avaient déjà été traités, que
d’autres dossiers étaient en cours d’examen et que tous les efforts, l’énergie et
les moyens nécessaires étaient mis au service de la cause environnementale
dans toute sa diversité.
Parallèlement à toutes ces actions dont les résultats ne sont pas toujours visibles
dans l’immédiat, la ministre de l’environnement a rappelé qu’il ne fallait pas
oublier la sensibilisation environnementale, dans le cadre de laquelle s’insère la
présente initiative nationale.
Elle a ensuite exposé les grandes lignes de cette initiative citoyenne destinée à
diffuser la culture environnementale, tout en contribuant de manière ludique à
la propreté et à l’esthétique du pays au profit des générations présentes et
futures.
Mme. Leila Chikhaoui-Mahdaoui a expliqué que le choix de la période dédiée à
l’initiative « Clean up Month », à savoir 4 week-ends successifs étalés du 14 août
au 4 septembre, avait été mûrement réfléchi de manière à correspondre à la
deuxième partie des vacances scolaires afin que l’opération demeure encore
fraîche dans les esprits à la rentrée et puisse se poursuivre par une éducation
environnementale formelle en milieu scolaire, en rappelant qu’une collaboration
avec le ministère de l’éducation était en cours à ce sujet.
Rappelons que l’initiative était ouverte à toutes et à tous, individus, associations,
entreprises, nationaux, résidents, pourvu qu’ils disposent d’un document
d’identité et s’inscrivent sur la plateforme http://www.cleanup-month.tn/ créée
à cet effet afin de faciliter la participation.
Mme. Leila Chikhaoui-Mahdaoui, a indiqué qu’il était possible de participer à
titre individuel, en tant que personne physique ou morale, mais qu’il était
également proposé au public de former des équipes de 10 personnes et de
participer à titre collectif, en choisissant sur la plateforme des lieux
d’intervention préalablement identifiés et proposés à l’intervention collective.
Cette deuxième modalité de participation est compétitive et vise à susciter une
émulation entre équipes, car des prix symboliques ont vocation à être attribués
au terme de l’initiative aux trois premiers groupes, sur la base de critères
objectifs tels que le poids total, les photos des sites avant/après et le tri des
déchets collectés.
La réussite de l’initiative repose sur l’implication des participants pendant toute
la durée du Clean-up Month et sur l’effet d’entraînement et de groupe, sachant
qu’il est possible de rejoindre l’initiative à tout moment sur la plateforme
http://www.cleanup-month.tn/.
Afin d’assurer le succès de cet événement, le ministère de l’Environnement, sous
le haut patronage de la Présidence du Gouvernement, avec l’aide et le soutien de

tous les ministères et de leurs services régionaux, en étroite collaboration avec
les gouvernorats et les communes, met à la disposition la logistique nécessaire à
la réussite de l’initiative, notamment des sacs de collecte, des gants, des
casquettes et du matériel de pesage dans les lieux de collecte, ainsi qu’un
personnel dédié aux opérations de pesage et d’enregistrement des quantités et
des caractéristiques des déchets collectés.
Pour finir, la ministre de l’environnement a appelé le public à participer en masse
à cette initiative citoyenne.