La rencontre a porté essentiellement sur le renforcement de la coopération militaire entre la Tunisie et les Etats-Unis, ainsi que la poursuite du soutien américain en matière de sécurité frontalière, de formation, d’entrainement et d’aide technique.

Il est à noté que plusieurs sénateurs américains dont le sénateur démocrate Chris Murphy ont appelé à couper les aides à la Tunisie, notamment sur le plan militaire, jusqu’au retour normal des institutions de l’Etat, notamment l’ARP.