covid
FILE PHOTO: Vials with a sticker reading, "COVID-19 / Coronavirus vaccine / Injection only" and a medical syringe are seen in front of a displayed AstraZeneca logo in this illustration taken October 31, 2020. REUTERS/Dado Ruvic/File Photo

Le Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca est efficace à 73% pour prévenir les infections
liées à l’Omicron après la quatrième dose, selon une étude de vie réelle en Thaïlande
L’efficacité des vaccins est similaire pour tous les vaccins étudiés

Selon de nouvelles données de l’université thaïlandaise de Chiang Mai, le Vaccin COVID-19
d’AstraZeneca (ChAdOx1-S [recombinant]) est efficace pour prévenir les infections COVID-
19 dues à Omicron lorsqu’il est utilisé comme quatrième dose de rappel. 1
Dans cette étude de vie réelle, Le Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca a montré une efficacité
vaccinale (EV) de 73% (intervalle de confiance à 95% [IC] 48-89%) contre la variante
hautement transmissible d’Omicron lorsqu’une quatrième dose est administrée après tout
vaccin primaire ou de rappel. 1 Selon les auteurs de l’étude, il s’agit des premières données
connues évaluant l’efficacité d’un calendrier vaccinal mixte (hétérologue) à quatre doses de
COVID-19. 1
Les résultats ont été publiés sous forme d’une prépublication dans Research Square.
Les données ont montré qu’une quatrième dose des vaccins COVID-19 étudiés, y compris le
vaccin d’AstraZeneca, est efficace à 75% pour prévenir l’infection par Omicron (EV 75%, 95%
IC 71-80%). L’efficacité vaccinale de 73% pour le Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca est
similaire à celle observée avec les vaccins à ARNm présentant une EV de 71% (EV 71%, IC
95% 59-79%). L’EV a été ajustée en fonction de l’âge, du sexe, du calendrier et du type de
vaccination antérieure. 1
L’auteur principal, le professeur émérite Suwat Chariyalertsak, MD, Dr.PH, de la faculté de
santé publique de l’université de Chiang Mai, en Thaïlande, a déclaré : « Cette étude fournit
des données indispensables montrant qu’une quatrième dose de n’importe quel vaccin
COVID-19 peut aider à prévenir l’infection due à la variante Omicron hautement contagieuse.
Offrir une protection continue grâce au rappel est particulièrement important pour les groupes
à risque tels que les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques. Les
données soutiennent également l’efficacité des schémas de vaccination hétérologues, ou « mix
and match », qui peuvent contribuer à l’augmentation de la couverture de la population par les
doses de rappel. »
John Perez, Vice-président principal, responsable de l’Unité Vaccins et Immunothérapies en
fin de développement, AstraZeneca, a ajouté :  » Ces nouvelles données nous permettent de
comprendre l’importance des doses de rappel dans la protection contre l’infection par le
COVID-19 dans un paysage caractérisé par des variantes en évolution. En s’appuyant sur
l’efficacité du Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca dans la prévention des maladies graves et des
décès, nous savons maintenant que ce dernier peut aider à prévenir les infections liées à
l’Omicron lorsqu’il est administré comme quatrième dose, avec une protection contre
l’infection plus importante que celle observée après une troisième dose. »
Par ailleurs, une analyse préliminaire des données hospitalières fait état d’une protection
contre les infections graves liées à la COVID-19 (nécessitant une ventilation mécanique
invasive) et les décès pendant la vague Omicron en février et mars 2021. Dans tous les
groupes d’âge étudiés, un calendrier mixte de trois doses a fourni une protection de 98 %
contre les infections graves ou les décès liés au COVID-19. Après un rappel de la quatrième
dose, les auteurs n’ont observé qu’un seul décès, chez une personne présentant des

Communiqué de Presse Médical

Veeva ID: Z4-46299 Date of preparation: July 2022
comorbidités, ce qui suggère une très grande efficacité. L’analyse de cet ensemble de
données est en cours et fera l’objet d’un rapport ultérieur.
L’étude décrit l’efficacité vaccinale réelle des vaccins COVID-19 d’AstraZeneca, CoronaVac
et ARNm en utilisant un réseau de surveillance active qui permet de comparer les mêmes
profils de patients dans les périodes de circulation et de prédominance du Delta et Omicron. 1
À ce jour, plus de 3 milliards de doses de vaccins COVID-19 d’AstraZeneca ont été
distribuées, et ce qui, selon les résultats du modèle des résultats, aurait permis de sauver plus
de 6 millions de vies entre le 8 décembre 2020 et le 8 décembre 2021. 2
Notes
À propos de l’étude 1
L’étude est une analyse cas-témoin, avec la méthode « Test-negative Design » de données
de la province de Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande, provenant de la base de données
du Centre d’immunisation du ministère de la Santé publique (MOPH IC), conçue pour estimer
l’efficacité vaccinale contre l’infection par le SRAS-CoV-2 (COVID-19) de divers schémas de
vaccination hétérologue (mixte).
L’étude a analysé les données de la période à prédominance Delta en Thaïlande (du 1er
octobre au 31 décembre 2021) et de la période à prédominance Omicron (du 1er février au
10 avril 2022), et visait à évaluer l’efficacité des schémas vaccinaux hétérologues à trois doses
de COVID-19 pendant la période Delta, et des schémas hétérologues à trois et quatre doses
pendant la période Omicron.
L’analyse pour la période Delta comprenait 27 301 participants (2 130 tests positifs et 25 171
tests négatifs), et pour la période Omicron, 36 170 participants (14 682 tests positifs et 214
881 tests négatifs).
L’évaluation préliminaire d’un système de gestion des patients d’un hôpital distinct fournit une
analyse descriptive de l’impact des rappels de la troisième et de la quatrième dose sur les
COVID-19 graves et la mortalité.
Le Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca (ChAdOx1-S [recombinant], anciennement
AZD1222)
Le Vaccin d’AstraZeneca a été inventé par l’Université d’Oxford. Il utilise un vecteur viral de
chimpanzé déficient en réplication, basé sur une version affaiblie d’un virus du rhume
(adénovirus) qui cause des infections chez les chimpanzés et qui contient le matériel
génétique de la protéine de surface du virus SRAS-CoV-2. Après la vaccination, la protéine
de pointe de surface est produite, ce qui prépare le système immunitaire à attaquer le virus
SRAS-CoV-2 s’il infecte ultérieurement l’organisme.
Le Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca est un vaccin à « vecteur viral », ce qui signifie qu’une
version d’un virus qui ne peut pas causer de maladie est utilisée comme partie du vaccin,
laissant le corps apprendre à combattre s’il est exposé au vrai virus plus tard. Cette
technologie vaccinale a été utilisée par les scientifiques au cours des 40 dernières années
pour combattre d’autres maladies infectieuses telles que la grippe, Zika, Ebola et le VIH 3
Le Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca présente un profil de sécurité acceptable, selon les
études cliniques et les données réelles recueillies auprès de dizaines de millions de personnes
dans le monde.