Le risque du variant Omicron est “très élevé”,  a alerté ce lundi 29 novembre l’Organisation mondiale de la Santé, alors que la présence du variant du coronavirus a déjà été confirmée dans plusieurs pays, y compris en Europe. 

De nombreuses incertitudes sur la dangerosité et la transmissibilté du variant demeurent encore à ce jour, rappelle l’OMS.

De premières données sont attendues avec impatience, dans les prochaines semaines ou les prochains jours.

″À ce jour, aucun décès associé au variant Omicron n’a été rapporté”, souligne l’Organisation dans un document technique, qui donne également des conseils aux autorités pour tenter de juguler la diffusion du nouveau variant.