L’Association Tunisienne des Spécialistes en Comptabilité (ATSC) a exprimé, dimanche, son opposition à plusieurs mesures inscrites dans le cadre de la Loi de Finances 2023. Il s’agit de mesures « qui sont de nature à alourdir les charges des citoyens et des entreprises en l’absence de solutions capables de relancer l’économie nationale », estime l’association.

Elle a ainsi appelé la Compagnie des Comptables de Tunisie (CCT) et ses différentes structures, ainsi que les autres organisations nationales à s’opposer à cette loi par tous les moyens légaux possibles.

L’ATSC considère, par ailleurs, que la LF 2023 cible les professions libérales qui traversent des crises continues depuis plus d’une décennie en instaurant des augmentations des taxes et des pénalités, en l’absence de mesures sociales et de dispositions encourageant l’investissement.