Un juge fédéral américain a écopé, hier jeudi, Donald Trump et son avocate à près d’un million de dollars d’amende pour avoir intenté un procès «futile» à Hillary Clinton en l’accusant de tentative de tricherie à la présidentielle de 2016.

Le juge, John Middlebrooks, a estimé que le milliardaire républicain, qui espère retourner à la Maison Blanche en 2024, avait commis une «utilisation abusive des tribunaux» en intentant une action en justice «afin de faire avancer de façon malhonnête un récit politique».

La demande, que le juge Middlebrooks avait rejetée l’année dernière, affirmait que Hillary Clinton et d’autres personnes avaient tenté de persuader le public que la campagne de Donald Trump était de connivence avec la Russie. 

L’ancien président réclamait 70 millions de dollars de dommages-intérêts à son ancienne rivale, qu’il avait finalement battue à la présidentielle de novembre 2016.