Comme tous les secteurs d’activités, celui du journalisme et des médias a été bousculé par les rapides évolutions technologiques : internet à haut débit, multiplication des supports de communication, évolution des modèles économiques de la presse écrite, prédominance de la vidéo et des réseaux sociaux, collaboration internautes/journalistes, etc.

Les révolutions dans le journalisme sont nombreuses, elles transforment les codes et les compétences requises pour être le journaliste du 21éme siècle.

Des changements et des nouveautés qui obligent le journaliste à être le plus polyvalent possible engendrant ainsi un accroissement de l’écart entre les formations proposées et les besoin réels des médias.

Face à ce constat, l’Université Centrale, membre du réseau Honoris United Universities, premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé, a décidé et après de nombreuses concertations avec les professionnels, de lancer, en partenariat avec la Fédération Tunisienne des Directeurs de Journaux « FTDJ », un nouveau mastère Co-construit en Journalisme Transmédia par alternance.

Proposée par l’Ecole Centrale Supérieure Privée Des Lettres, Des Arts et des Sciences de la Communication, cette formation s’adresse aux étudiants qui souhaitent devenir journalistes, leur permettant d’avoir un profil polyvalent qui leur offre une multitude de possibilités d’embauche en Tunisie et à l’étranger.

Cette formation représente aussi une grande opportunité aux journalistes qui désirent élargir leurs domaines de compétences et ainsi faire évoluer leurs carrières.

Accessible en M2 cette formation est une opportunité de reconversion pour les étudiants et les professionnels ayant validé le niveau M1 en en sciences de l’information et de la communication, en Communication multimédia, en Sciences politiques, en Economie-Gestion, en Psychologie ou encore en droit. Tous sont éligibles !

Co-construit avec la FTDJ et répondant à un réel besoin sur le marché de l’emploi ce mastère garanti les stages mais surtout l’embauche de ces diplômés directement après l’obtention de ce diplôme et ce au sein des institutions membres de la FTDJ.

Ce partenariat représentera donc une opportunité pour les étudiants de compléter leur formation et de se frotter aux réalités de leur futur métier. Il représentera aussi une opportunité pour les médias de dénicher de jeunes journalistes de qualité issus d’une université soucieuse de l’avenir professionnel de ses étudiants, et qui tend à leur assurer les meilleurs conditions d’exercice.