La France souhaite le retour à un fonctionnement normal des institutions

En réponse à une question qui lui a été posé ce mardi 5 avril 2022, sur la réaction de la France suite à l’annonce de la dissolution du Parlement tunisien, le porte-parole du ministère français des affaires étrangères a exprimé la préoccupation de son pays de ce qui se passe en Tunisie.

Il a déclaré dans ce cadre : « La France marque sa préoccupation s’agissant des derniers développements en Tunisie. Elle rappelle son attachement au respect de l’État de droit et à l’indépendance de la justice. Elle souhaite le retour, dans les meilleurs délais, à un fonctionnement normal des institutions, pour pouvoir répondre à l’urgence économique et sociale.

Dans le plein respect de la souveraineté de la Tunisie, la France appelle également l’ensemble des forces politiques du pays à s’engager dans un dialogue inclusif, éviter toute forme de violence, et à préserver les acquis démocratiques du pays.

La France se tient aux côtés des Tunisiens face aux défis auxquels leur pays est confronté. »