Près de 70% des étudiants ont boycotté les examens du premier semestre dans les différents établissements d’enseignement supérieur, a annoncé l’Union générale tunisienne des étudiants (UGTE).

Dans une déclaration à l’agence TAP, ce mardi 4 janvier, Aymen Badri, secrétaire général de l’UGTE a expliqué que « ce boycott a été lancé afin de revendiquer une semaine supplémentaire de révision et de garantir le déroulement des examens dans de bonnes conditions, comme il avait été décidé par plusieurs conseils scientifiques ».

Il a précisé que ce mouvement a été très suivi notamment à la faculté de droit de Sousse et dans les universités de Tunis El Manar, de Carthage, de Sfax et du Kef, soulignant que l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a également appelé au report des examens.