Le piratage du site Web lié à l’inscription des électeurs et au changement de bureau de vote a été au centre de l’entrevue qu’a eue ce mardi le président de la République Kaïs Saïed avec le ministre de l’Intérieur Taoufik Charfeddine. Il s’agit, note la présidence de la République dans son communiqué d’une « tentative désespérée, comme celle qui s’est produite à l’occasion de la consultation nationale pour semer le chaos et la confusion sur le jour du référendum ».

Dans ce cadre, une information judiciaire a été ouverte avec l’autorisation du parquet. A ce jour, 1 700 cyberattaques ou piratages ont été détectées, de même que 7 personnes ont été entendues par les autorités de sécurité compétentes, dans l’attente de l’interrogatoire de tous ceux qui seront démasqués par les investigations, ajoute-t-on de même source.

La rencontre a porté aussi la situation générale dans le pays. A cet égard, le chef de l’Etat a réaffirmé la nécessité du respect de la loi et de la neutralité de tous les services publics, saluant les efforts déployés par le ministère de l’Intérieur en prévision de l’échéance historique du 25 juillet, indique encore le communiqué de la Présidence.