Un accord avec le Fonds Monétaire International (FMI) pourrait être conclu avant la fin du 1er trimestre de 2022. C’est du moins ce qu’affirme le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi.

Intervenant hier soir, jeudi 9 décembre, lors de la 35e édition des journées de l’entreprise qui se tiennent à Sousse, le gouverneur de la BCT a, en effet, affirmé « qu’un accord sur une série de réformes réalistes et acceptables pourrait être conclu, avec le FMI, avant la fin du premier trimestre de 2022 », rapporte l’agence TAP.

Marouane Abassi a également déclaré que « la Tunisie n’ira pas au club de Paris et pourra honorer ses engagements extérieurs envers ses créanciers« , évoquant la possibilité de recourir aux droits de tirage spéciaux et aux fonds de financement.