Le président de la république, Kaïs Saïed, s’est entretenu hier, lundi 04 avril à Carthage avec le président de la ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH), Jamel M’salem.

Le chef de l’Etat a affirmé « le respect de la loi, des libertés et des droits », affirmant « le rôle de la ligue dans l’organisation d’un dialogue s’appuyant sur les résultats de la consultation électronique », selon un communiqué de la présidence.

Kaïs Saïed a reçu, par ailleurs, la présidente de l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT).

Le chef de l’Etat a affirmé « l’importance de préserver les acquis de la femme, et de les consolider davantage », selon un deuxième communiqué.

Il a appelé « à renforcer le rôle central de la femme, en cette étape importante de l’histoire de la Tunisie, à travers une participation efficiente à un dialogue répondant aux aspirations du peuple tunisien exprimées à travers la consultation électronique ».

Le chef de l’Etat avait rencontré vendredi dernier le bureau exécutif de l’UGTT, conduit par son Secrétaire Général, Noureddine Taboubi, le bureau exécutif de l’UTICA, à sa tête son président Samir Majoul, ainsi que le bâtonnier de l’ordre des avocats, Ibrahim Bouderbela.

Il était particulièrement question du dialogue devant être mené sur la base des résultats de la consultation nationale qui s’est déroulée du 15 janvier au 20 Mars, avec la participation 534 915 Tunisiens, ayant voté, notamment, dans leur écrasante majorité (86,4 %), pour l’instauration d’un régime présidentiel.