déficit commercial tunisie

Le déficit de la balance commerciale s’est aggravé de 61% pour atteindre les 16,9 milliards de dinars, à fin août 2022, contre 10,4 milliards de dinars, durant la même période de 2021, selon les chiffres de l’Institut national de la statistique (INS), publiés lundi 12 septembre 2022.

Ainsi, le taux de couverture a perdu 5,3 points par rapport à la même période de l’année 2021 pour s’établir à 68,6%. Ce déficit est expliqué par l’accroissement de la valeur des importations (de 34% à 53,8 milliards de dinars), à un rythme beaucoup plus important que celui des exportations (24,4% à 36,9 milliards de dinars).

L’augmentation des importations est due à la hausse enregistrée au niveau des importations de l’énergie (+90,2%), des matières premières et demi-produits (+38,7%), des biens de consommation (+14,1%) et des biens d’équipement (+11,2%).

L’INS explique également le déficit, en grande partie, par le déficit enregistré avec certains pays, telles que la Chine (-5,829 milliards de dinars), la Turquie (-3 061 milliards de dinars), l’Algérie (-1,776 milliard de dinars) et la Russie (-1 758 milliard de dinars).

En revanche, le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement avec la France (2,724 milliards de dinars), l’Allemagne (1,958 milliard de dinars) et la Libye (1,160 milliard de dinars).

Il est à souligner que le déficit de la balance commerciale hors énergie s’est réduit à -10,8 milliards de dinars et que le déficit de la balance énergétique s’est établi à -6 milliards de dinars (35,7% du déficit total) contre -2,9 milliards de dinars, durant les huit mois de l’année 2021.-Tap)