Dans une interview accordée au journal Al Chaab parue ce jeudi 7 avril 2022, Taboubi a fait savoir que la relation entre la Centrale syndicale et le gouvernement restera tendue tant que ce dernier recourt à ce qu’il a appelé les solutions provisoires.

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail, Noureddine Taboubi, a affirmé que l’Union n’acceptera pas un dialogue national sans les forces nationales, dont les associations et les partis.