Port de Radés

L’Ukraine a repris lundi 1er août ses exportations de céréales pour la première fois depuis le début de l’invasion russe il y a six mois. Un premier bateau est parti du port d’Odessa conformément aux termes d’un accord international qui doit permettre d’atténuer la crise alimentaire mondiale. Ce texte signé le 22 juillet à Istanbul entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations unies permet la reprise des exportations ukrainiennes sous supervision internationale.

« Le navire Razoni a quitté le port d’Odessa à destination du port de Tripoli au Liban. Il est attendu le 2 août à Istanbul. Il continuera sa route vers sa destination à la suite des inspections qui seront menées à Istanbul », a annoncé le ministère turc de la Défense. Selon le ministre ukrainien Oleksandre Koubrakov, le bateau est chargé de 26 000 tonnes de maïs.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a « chaleureusement » salué le départ de ce premier bateau, exprimant l’espoir que la reprise des exportations de céréales ukrainiennes « apportera la stabilité et l’aide indispensables à la sécurité alimentaire mondiale ». D’après le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba, 16 autres bateaux « attendent leur tour » pour quitter Odessa.