L’organisation mondiale de la Santé estime que des mesures trop brutales pour limiter la diffusion du variant Omicron pourraient être inefficaces voir contre-productives d’un point de vue économique et social.

L’organisation a déconseillé aux personnes de plus de 60 ans, ou présentant des risques de développer une forme grave de la maladie à cause de comorbidité, de voyager dans les prochains jours.
Cette recommandation, tirée d’un document technique de l’organisme s’ajoute à celles délivrées depuis le début de la crise générée par Omicron, aux multiples mutations qui pourraient le rendre plus dangereux que le variant Delta.
Cette crise a commencé la semaine dernière, avec de multiples fermetures de lignes aériennes à destination du sud de l’Afrique, puis des fermetures de frontières, dictées par de nombreux pays dans le monde, et envers de nombreux autres pays, où Omicron a été détecté.