L’ancien chef du gouvernement, Youssef Chahed, affirme ne rien à voir avec les posts de Nadia Akacha.

En réponse aux déclarations du président du parti de l’alliance pour la Tunisie, Sarhane Nasri, ayant indiqué que « Youssef Chahed est derrière Nadia Akacha pour porter atteinte au processus actuel », Chahed écrit en substance : « Ce Monsieur et ses semblables ressassent une histoire mensongère, sans aucun fondement, dans une tentative de positionnement politique, pour créer la discorde ».

Chahed affirme, dans un post sur sa page officielle Facebook paru hier soir, lundi,  « avoir traité avec Nadia Akacha, lorsqu’elle était cheffe du cabinet présidentiel, selon une logique institutionnelle et dans le cadre du respect des exigences de l’Etat ».

Il ajoute ne pas avoir rencontré Akacha depuis juin 2021, lorsqu’il était reçu par le chef de l’Etat et n’a rien à voir avec ses posts.

Le président de Tahya Tounes a pointé « une manière de semer la discorde, de berner les gens et d’exploiter les médias et le Facebook pour le dénigrement. »

Nadia Akacha avait écrit hier sur Facebook, que le 25 juillet est un processus décisif, mais aurait dû procéder d’une méthodologie claire et a été extorqué.