30.9 C
Tunisie

La Commission européenne et la Tunisie ont exprimé la volonté d’asseoir un partenariat opérationnel renforcé en matière de migration, de lutte contre le trafic de personnes et de promotion de la migration légale 

Published:

Le 27 avril, la Commissaire européenne aux Affaires Intérieures Ylva Johansson s’est rendue en Tunisie. Elle a rencontré le Ministre des Affaires Etrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger Nabil Ammar, le Ministre de l’Intérieur Kamel Feki et le Ministre des Affaires Sociales Malek Ezzahi. 

Cette mission fait partie d’un engagement politique plus large de l’Union Européenne (UE) et ses États membres avec la Tunisie et s‘inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre l’UE et la Tunisie. Principal partenaire de la Tunisie, l’UE continue son soutien à la Tunisie. 

Cette visite souligne en particulier l’importance du partenariat dans le domaine de la migration entre la Tunisie et l’UE et la volonté de l’approfondir, en coopération avec les États membres de l’UE dans un esprit d’Équipe Europe. À cette occasion, la Tunisie et la Commission européenne ont exprimé la volonté d’asseoir un partenariat opérationnel renforcé de lutte contre le trafic de personnes incluant notamment (a) le soutien à la protection des frontières maritimes et au sud de la Tunisie, (b) le renforcement de la coopération policière et judiciaire, (c) le renforcement de la coopération opérationnelle avec les agences européennes compétentes comme Eurojust et Europol. Dans ce cadre, les autorités tunisiennes compétentes et Europol œuvreront à finaliser les négociations en vue de la signature d’un arrangement de travail ; et d) la sensibilisation aux dangers de la migration irrégulière, au moyen de campagnes d’information qui seront lancées en mai et juin et financées par l’UE. 

Les experts des deux parties vont préciser les détails de ce partenariat qui permettra de mieux lutter contre la migration irrégulière. 

La Commission a salué les efforts déployés par la Tunisie dans ce domaine et a exprimé sa solidarité et la disponibilité de la partie européenne à apporter un soutien conséquent afin de consolider les capacités nationales face à la recrudescence de ce phénomène qui doit être appréhendé d’une manière globale et multidimensionnelle. 

Les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération en matière de protection et de retour des migrants irréguliers de la Tunisie vers leurs pays d’origine, grâce à un soutien accru de l’UE aux retours volontaires et leur réintégration dans leurs pays d’origine dans le respect total des Droits de l’Homme et de la dignité humaine. 

Les deux parties ont convenu de renforcer les mécanismes existants d’accompagnement pour une meilleure réinsertion socio-économique des migrants tunisiens de retour dans le pays à travers notamment un appui au mécanisme national de réintégration «Tounesna» et d’assurer une meilleure coordination en matière de réadmission et réintégration des nationaux.

Elles ont, par ailleurs exprimé la volonté d’asseoir un partenariat de talents pour promouvoir la migration légale, dans l’intérêt des deux parties, en fonction des besoins mutuels de la Tunisie et des États membres de l’UE et au profit des secteurs d’activités et de métiers identifiés conjointement et en assurant une réponse adaptée pour prévenir le risque de «fuite des cerveaux». À cet effet, une table ronde avec toutes les parties prenantes concernées sera organisée au cours du mois de mai 2023, afin de définir les contours et le contenu de ce partenariat. 

Actualités.

spot_img

Recent articles

spot_img