Le ministère de la Santé en Tunisie est vigilant face au risque d’une invasion de punaises de lit, phénomène qui touche actuellement la France. Bien que la Tunisie ait renforcé les contrôles aux frontières et mis en place un protocole sanitaire, le risque zéro n’existe pas. Les punaises de lit, minuscules parasites se nourrissant de sang humain, provoquent des démangeaisons et des irritations de la peau. Contrairement aux moustiques, elles ne sont pas vecteurs de maladies graves, mais peuvent causer des désagréments.

Le directeur de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement au ministère de la Santé, Samir Ouerghemmi, a précisé que la Tunisie a activé la vigilance sanitaire aux points de passage terrestres, maritimes et aériens, et que des équipes sanitaires contrôlent les voyageurs en provenance des zones touchées. Bien que la propagation des punaises de lit soit facilitée par les déplacements de personnes, aucune infestation n’a encore été détectée en Tunisie.

La France connaît une situation préoccupante avec plus d’un foyer sur dix touché par les punaises de lit, provoquant une forme de stress collectif dans le pays. En Tunisie, bien que les risques soient élevés en raison des échanges fréquents avec la France, les autorités prennent des mesures anticipatives pour éviter une épidémie et calmer les inquiétudes de la population.